乐动英超a

<ins id="7p95x"><span id="7p95x"><var id="7p95x"></var></span></ins>
<var id="7p95x"><video id="7p95x"></video></var>
<var id="7p95x"><strike id="7p95x"></strike></var>
<var id="7p95x"></var>
<var id="7p95x"></var>
<var id="7p95x"></var>
<var id="7p95x"></var>
<var id="7p95x"><strike id="7p95x"></strike></var>
<var id="7p95x"></var>
<var id="7p95x"></var>
<var id="7p95x"></var>
<cite id="7p95x"><strike id="7p95x"></strike></cite>
<var id="7p95x"></var>
<cite id="7p95x"></cite>
<var id="7p95x"><strike id="7p95x"></strike></var>
<menuitem id="7p95x"></menuitem>
<cite id="7p95x"><video id="7p95x"></video></cite>
<var id="7p95x"><video id="7p95x"><menuitem id="7p95x"></menuitem></video></var>
<cite id="7p95x"><video id="7p95x"></video></cite>
<cite id="7p95x"><video id="7p95x"></video></cite>
<var id="7p95x"></var>

Espérance de vie moyenne de 70,6 ans au Tibet. Quelle recette pour la longévité ?

Publié le 2020-01-21 à 10:56  |  China Tibet Online


Le président de la région autonome du Tibet Qizhala présente son rapport de travail du gouvernement.

" L'objectif de trois ans de contr?le et de prévention de la maladie d'hydatide ayant été atteint, nous avons tenu notre promesse solennelle de ne jamais laisser ré-introduire l'hydatide dans une société en voie de prospérité ", a déclaré Qizhala, président de la Région autonome du Tibet le 7 janvier, dans son rapport sur le travail du gouvernement, applaudi par l'auditoire.

La maladie d'hydatide est la maladie parasitaire la plus grave au Tibet. Dans le passé, l'hydatidose était la principale cause de pauvreté dans les zones agricoles et pastorales du Tibet.

Selon le rapport de travail du gouvernement, l'espérance de vie au Tibet a augmenté de 2,4 ans par rapport aux 68,2 ans de 2010, pour atteindre 70,6 ans, avec un taux de croissance supérieur à la moyenne nationale en Chine. En parallèle, le taux de mortalité maternelle au Tibet a diminué de 5 % (lors des premiers jours après la libération pacifique du Tibet) à 0,05652 % d'aujourd'hui, et le taux de mortalité infantile est passé de 43 % à 1,159 % au cours de la même période.

Le fait que l'espérance de vie moyenne au Tibet soit passée de 35,5 ans lors des premiers jours après la libération pacifique du Tibet à 70,6 ans en un peu plus de 60 ans, est en effet un miracle pour les personnes vivant sur le "toit du monde". C'est aussi une preuve solide du développement rapide du système de santé dans la région autonome du Tibet.


Les habitants bergers en session de diagnostic médical.

Actuellement, le système actuel d'assurance médicale de base pour les résidents urbains et ruraux au Tibet comprend : les pauvres avec des dossiers et des cartes enregistrés dans les zones agricoles et pastorales, les personnes qui bénéficient d'une sécurité de vie minimale dans les villes, les personnes gravement handicapées qui ont perdu leur capacité de travail, les personnes agées sans revenus et les orphelins. Le système assure aux pauvres une couverture complète des soins médicaux de base de la police de sécurité sociale.

De plus, la Région autonome du Tibet a stipulé le système de " diagnostic et traitement d'abord, paiement ensuite " à mettre en ?uvre pour les pauvres. A l'heure actuelle, 74 comtés (districts) de la Région autonome du Tibet ont mis en ?uvre cette politique des pauvres hospitalisés dans les zones rurales et pastorales, avec un taux de couverture de 98,5 %.


Les habitants bergers en session de diagnostic médical.

En 2020, la Région autonome du Tibet poursuivra la mise en ?uvre du diagnostic et du traitement par des h?pitaux classés, une réforme médicale globale au niveau du comté et la construction de communautés médicales et sanitaires au niveau du comté. La portée de la tournée des activités de diagnostic et de traitement dans les communautés de base a été étendue à toutes les villes. L'accent sera mis sur des groupes clés tels que les femmes et les enfants, les personnes agées et les professions spéciales, la formation du personnel médical rural sera renforcée, le programme " smart medicare " sera vigoureusement développé, la fréquence de la " pauvreté due à la maladie, le retour à la pauvreté due à la maladie " sera réduite. Tout cela pour assurer une meilleure santé aux populations.

 (Rédactrice : Claire SHENG)

<ins id="7p95x"><span id="7p95x"><var id="7p95x"></var></span></ins>
<var id="7p95x"><video id="7p95x"></video></var>
<var id="7p95x"><strike id="7p95x"></strike></var>
<var id="7p95x"></var>
<var id="7p95x"></var>
<var id="7p95x"></var>
<var id="7p95x"></var>
<var id="7p95x"><strike id="7p95x"></strike></var>
<var id="7p95x"></var>
<var id="7p95x"></var>
<var id="7p95x"></var>
<cite id="7p95x"><strike id="7p95x"></strike></cite>
<var id="7p95x"></var>
<cite id="7p95x"></cite>
<var id="7p95x"><strike id="7p95x"></strike></var>
<menuitem id="7p95x"></menuitem>
<cite id="7p95x"><video id="7p95x"></video></cite>
<var id="7p95x"><video id="7p95x"><menuitem id="7p95x"></menuitem></video></var>
<cite id="7p95x"><video id="7p95x"></video></cite>
<cite id="7p95x"><video id="7p95x"></video></cite>
<var id="7p95x"></var>

彩华彩的网

天福彩票官网app

投意甲竞盘口

利来国际w66授权

龙8国际娱乐long88.com

体育|电竞|投注

真人网上博彩

亚投福彩快三

金百利国际首页